« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

Dr Agnès Boullier

Les travaux du Dr Agnès Boullier

INSERM – AMIENS – Appel à projets 2011

Etude des biomarqueurs immunologiques prédictifs d’évènements cardiovasculaires dans l’insuffisance rénale chronique

Les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral…) sont la principale cause de mortalité chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique. L’insuffisance rénale chronique est la conséquence d’une destruction lente mais progressive des reins, qui deviennent incapables de filtrer le sang pour former l’urine, et donc incapables d’éliminer les toxines qui s’accumulent en permanence dans l’organisme.

Il est important d’identifier chez l’insuffisant rénal, quels sont les produits dangereux qui s’accumulent dans le sang, et qui risquent de dégrader la paroi des artères pour provoquer des accidents cardiovasculaires. L’identification précoce de ces produits dans le sang, quand ils sont encore en très petites quantités, permettrait d’évaluer à quel niveau de risque cardiovasculaire se situent à tous moments les patients insuffisants rénaux et de les traiter le plus efficacement possible. Ces produits biologiques sont des « marqueurs » de risque, d’où leur nom de « biomarqueur ».

Il y a actuellement de forts arguments qui suggèrent que l’oxydation des graisses dans le sang déclenche la formation d’anticorps qui pourraient être de précieux biomarqueurs du risque cardiovasculaire, chez les patients insuffisants rénaux.

Le but de ce projet de recherche est donc d’identifier ces anticorps et de valider s’ils sont effectivement des biomarqueurs pertinents du risque
cardiovasculaire, chez l’insuffisant rénal.