« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

Pr. Philippe Froguel

Les travaux du Professeur Philippe Froguel

Université du Droit et de la Santé, LILLE. Appel à projets 2005

Existe-t-il de nouveaux gènes, en lien avec l’environnement, pouvant augmenter le risque cardiovasculaire ?

Le risque de développer des maladies du métabolisme comme l’obésité, le diabète de type 2, le syndrome métabolique conduisant aux maladies cardiovasculaires, dépend en partie de la présence d’anomalies génétiques.

Le but de ce programme est d’identifier, dans la population générale européenne suivie prospectivement, les déterminants génétiques du syndrome métabolique qui concourent grandement au risque cardiovasculaire, en interaction avec l’environnement.

Cette étude s’appuie sur deux cohortes européennes comprenant 12 000 personnes suivies prospectivement à long terme (pendant toute leur vie ou à partir d’un âge moyen) pour étudier les conséquences sur la santé de variations de 30 gènes candidats.

Ces découvertes ont pour finalité de soigner les patients dès leur plus jeune âge par des traitements préventifs plus adaptés et plus efficaces.