« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

Pr. Alain Cohen-Solal

Les travaux du Professeur Alain Cohen-Solal

Hôpital Lariboisière- Université Paris Diderot – PARIS – Appel à projets 2008

Quelle activité physique proposer chez les insuffisants cardiaques diabétiques pour réduire leur risque cardiovasculaire ?

Les effets bénéfiques de l’entraînement physique sur le système cardiovasculaire sont reconnus chez les sujets en insuffisance cardiaque ou atteints de diabète. Cependant, selon des données préliminaires, l’entraînement physique a une moindre efficacité dans l’insuffisance cardiaque en cas de diabète associé, situation de plus en plus fréquente.

L’objectif de ce programme est de mettre à disposition des patients des réponses thérapeutiques à faible coût, comme l’entraînement physique ; un des préalables étant de comprendre comment les patients diabétiques en insuffisance cardiaque réagissent à un entraînement physique régulier.

Pour ce faire, en s‘appuyant sur des protocoles de recherches cliniques et expérimentales, il sera déterminé si les voies de signalisation et les mécanismes d’adaptation mis en jeu lors de l’entraînement physique aux niveaux cardiaque et périphérique diffèrent chez l’insuffisant cardiaque atteint, ou non, de diabète.

Ce programme de recherche permettra, à terme, de mettre en place une application thérapeutique bénéfique chez les patients insuffisants cardiaques diabétiques.