« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

Pr Philippe Chevalier

Les travaux du Pr Philippe Chevalier

Les Hospices Civiles – LYON – Appel à projets 2010

Quel rôle jouent les virus dans la survenue de la mort subite ?

 

On estime à 50 000 le nombre de décès par mort subite par an en France. Dans la majorité des cas, ces décès correspondent à une fibrillation ventriculaire (trouble du rythme), complication désastreuse d’un infarctus du myocarde (taux de survie : 2%).

D’un côté, nous savons que l’infection virale du cœur est une cause d’arythmie cardiaque (trouble du rythme). De l’autre, que cette arythmie, le plus souvent fatale, ne survient que chez une partie seulement des victimes d’infarctus. On peut donc penser que des virus cardiotropes pourraient favoriser le déclenchement d’une fibrillation ventriculaire chez le malade au moment de l’infarctus. La fibrillation ventriculaire est responsable de la quasi-totalité des morts subites.

L’objectif de l’équipe du Pr Chevalier est de mettre en évidence le rôle de ces virus dans la survenue de la mort subite et ainsi de permettre à l’avenir la mise en place d’une stratégie de prévention.