« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

L’accident vasculaire cérébral (AVC)

« Chaque minute perdue, c’est deux millions de neurones détruits. »

Communément appelé « attaque cérébrale », un accident vasculaire cérébral (AVC) est un arrêt soudain de l’irrigation sanguine d’une partie du cerveau.


Lors d’un AVC, la circulation du sang s’arrête dans une partie du cerveau, ce qui entraîne la mort des cellules cérébrales, au niveau de la zone du cerveau touchée.
Les accidents vasculaires cérébraux peuvent résulter :

  • de l’obstruction d’un vaisseau sanguin par un caillot, réduisant l’irrigation sanguine dans une zone cérébrale. On parle alors d’accident vasculaire cérébral ischémique (8 cas sur 10)
  • de la rupture d’un vaisseau, entraînant une hémorragie cérébrale. On parle dans ce cas d’accident vasculaire cérébral hémorragique, d’hémorragie cérébrale ou d’hématome cérébral. Ce type d’AVC est plus rare et est principalement dû à une pression artérielle élevée.

Il est urgent d’appeler le 15 dès que les symptômes de l’AVC surviennent et que la victime soit très rapidement prise en charge. Chaque minute qui passe augmente les risques de séquelles graves.


Les symptômes les plus fréquents sont :

  • une faiblesse musculaire ou une paralysie : on ne peut plus bouger une partie de son corps d’un côté ; toutes les parties du corps peuvent être touchées. Mais le plus souvent, il s’agit de la face, du bras, de la main et/ou de la jambe.
  • une perte de la sensibilité : engourdissement ou une insensibilité d’une partie du corps
  • une difficulté du langage : il s’agit, soit d’une gêne pour articuler, soit d’un trouble du langage portant sur l’expression (difficulté à trouver vos mots)
  • un mal de tête, inhabituel et très intense.


- Les AVC représentent la 1ère cause de handicap moteur de l’adulte, la 2ème cause de démence et la 3ème cause de mortalité en France.
- Ils représentent l’une des causes d’hospitalisation en urgences qui mobilisent le plus de ressources.
- En France, 130 000 nouveaux cas d’AVC surviennent chaque année. Environ 500 000 personnes souffrent à ce jour des conséquences d’un AVC.
- 25% des AVC surviennent chez les moins de 65 ans.

Que faire en cas d'accident vasculaire cérébral?