« L’esprit cherche et c’est le cœur qui trouve »
George Sand

L’obésité

L’obésité est une épidémie qui progresse très rapidement…

La lutte contre la « malbouffe », le surpoids et l’obésité est aujourd’hui devenue une priorité de santé publique.


Le surpoids et l’obésité s’installent petit à petit… Ils découlent d’apports caloriques excessifs par rapport à une dépense d’énergie insuffisante. Ils entraînent des conséquences très graves à long terme pour la santé.

Le surpoids et à fortiori l’obésité sont des facteurs majeurs de risques cardiovasculaires.

Ainsi les enfants qui souffrent de surcharge pondérale risquent, trois à cinq fois plus que des enfants d’un poids normal, d’être victimes de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux à l’âge adulte.
Selon l’OMS, chaque année, 2,6 millions de personnes au moins meurent des conséquences du surpoids et de l’obésité.
L’obésité va favoriser l’apparition de troubles métaboliques toxiques pour le cœur :
-          Le diabète de type 2
-          Des anomalies des lipides sanguins :

  • Augmentation des triglycérides
  • Baisse du bon cholestérol

-          De l’Hypertension artérielle

Ces anomalies métaboliques conduisent à la formation de plaques d’athéromes qui boucheront les artères du cœur et du cerveau, responsables respectivement des infarctus du myocarde et des AVC. L’obésité en elle-même peut favoriser l’apparition de troubles du rythme cardiaque (fibrillation auriculaire) entraînant des AVC.


L’obésité est devenue aujourd’hui une priorité de santé publique,tant en France qu’en Europe. Jusqu’à un tiers de la population adulte européenne est concernée…Soit près de 400 millions d’adultes en Europe seraient en surpoids et environ 130 millions seraient obèses.

  • En France, on a pu constater avec l’enquête ObEPI-Roche en 2012 que la proportion des obèses de + de 18 ans a presque doublé (+ 94%) entre 1997 et 2012. Le poids moyen de la population française a augmenté, en moyenne, de 3,6kg sur cette période.
  • En France : 32,3% des Français sont en surpoids et 15% d’entre eux sont obèses… Si la tendance reste la même, en 2020 2 français sur 10 seront obèses! (Extrapolation des données ObEPI-Roche – 2012).
  • Les dépenses de santé liées à l’obésité en France atteignaient en 2002 3,3milliards d’euros (Presse Médicale, n°6, juin 2007, pp. 832-840). Depuis, la proportion d’adultes obèses a augmenté de 4,4%, soit environ 1,7 millions de personnes. L’obésité risque donc d’augmenter considérablement les dépenses de santé dans les prochaines années !
  • L’obésité est principalement liée aux habitudes alimentaires prises dès l’enfance. Or aujourd’hui en France, on compte un enfant sur 7 en surpoids, soit 14 % des 3-17 ans (dont 2,8 % d’obèses). Ces chiffres sont alarmants étant donné que 2 tiers des enfants obèses le restent toute leur vie.


L’embonpoint (surpoids) et l’obésité se déterminent en fonction de l’Indice de Masse Corporelle (IMC). L’IMC donne une indication précise sur la corpulence de la personne : il indique les limites théoriques de la maigreur et de l’obésité et permet d’en déterminer la sévérité.

Il faut bien différencier surpoids et obésité: l’obésité se définit par un excès de graisses dans l’organisme se traduisant par un indice de masse corporelle (IMC = kg/m²) supérieur ou égal à 30, alors que le surpoids correspond à un IMC compris entre 25 et 30kg/m².

En cliquant ICI, vous pourrez calculer votre IMC ! 

 

Vous souhaitez plus d’information sur l’obésité et le surpoids ?